Et si on faisait un Web Component, pour de vrai?

By Yohan Lasorsa

Talk Abstract

Nous sommes en 2018, et les Web Components sont aujourd’hui utilisables dans tous les principaux navigateurs \o/ Découvrez quels sont les moyens d’en faire, d’en consommer et quels bénéfices en tirer pour vos webapps! “On va peut être enfin arrêter de refaire le front tous les 6 mois?” - un web dev

Talk Description

Comme beaucoup de développeurs front, vous  êtes fatigué du renouvellement incessant des technos? Vous en avez marre des débats internes sur le choix d’Angular, React, Vue ou <insérer_nouveau_framework_front_tendance> ? Mettez tous le monde d’accord, et faites des Web Components!

Les Web Components ne sont plus une utopie, c’est aujourd’hui une réalité! Découvrez pas à pas comment en faire avec StencilJS, un compilateur de Web Components, puis utilisons notre création dans une page web simple, puis une app Angular, ou React, ou…

Notes

Comme je déteste recoder 50x les memes choses, et que l’idée d’etre coincé sur un framework spécifique m’a toujours dérangé (meme si j’ai du faire avec), j’ai toujours suivi de très près les évolutions sur support des Web Components au sein des navigateurs et des outils qui tournent autour.

L’expérience et la voie choisie par Ionic (framework mobile open source, initialement créé pour Angular JS, puis Angular 2+ et maintenant ouvert à tous depuis leur passage en web components) est un super exemple de l’avenir des librairies webs: agnostiques, centrée sur l’usage, utilisable partout et performante!

Je pense essayer de faire une partie en live coding, et du coup avoir besoin d’une connexion internet fonctionnelle, est-ce jouable?